Arts plastiques- Terminale option facultative- Programme limitatif du baccalauréat session 2013

Arts plastiques - Option facultative toutes séries

"Après avoir traité de la "représentation" en classe de première, l’enseignement en terminale pose plus particulièrement la question de la "présentation", question qui détermine à la fois la pratique artistique et l’approche culturelle. Tout en prolongeant le questionnement sur la "représentation" abordé en classe de première, et ce qui constitue l’œuvre, l’enseignement s’attache en classe terminale à la problématique de la "présentation". Les élèves sont conduits à découvrir et exploiter les dispositifs et les stratégies conçus par les artistes pour donner à voir et ressentir leurs œuvres et impliquer le spectateur.
L’enseignement prend appui notamment sur les pratiques du XXe siècle, la "présentation" y occupant une place importante au point d’être parfois l’objet principal de certaines démarches de création.

En relation avec cette problématique, un programme limitatif de trois questions renouvelé par tiers chaque année porte sur la mise en relation de trois œuvres importantes, choisies de manière à favoriser une étude approfondie de différents dispositifs de "présentation" (techniques, plastiques, symboliques et poétiques). Les deux premières œuvres sont inscrites dans la production du XXe siècle, la troisième appartenant obligatoirement à une période antérieure. "

Pour plus d’informations sur le programme général de l’option l’article sur le site

Programme limitatif 2012-2013

  • Le vitrail : La parabole du bon Samaritain, vitrail du XIIIe siècle, cathédrale Saint-Étienne de Bourges.
  • Joan Fontcuberta, série Fauna (Faune).
    Photographe contemporain catalan mais aussi diplômé en sciences de l’information, Joan Fontcuberta fait œuvre d’analyste exigeant de la transmission de l’information et questionne pour cela toutes les formes de prétendues vérités. Sa démarche est simulatrice et s’appuie sur les possibilités offertes par l’image photographique et ses capacités de manipulation. La série « Faune », créée entre 1985 et 1989, est un mélange de photographies, textes, cartographies, schémas, vitrines et vidéos dont l’installation simule avec force détails les découvertes faites par un soi-disant professeur Ameisenhaufen, zoologiste de son état. Par l’insolite et le vraisemblable, Joan Fontcuberta gagne la confiance du spectateur...
  • Giuseppe Penone, L’Arbre des voyelles, en collaboration avec Pascal Cribier, jardin des Tuileries, Paris, commande de l’État, DAP, ministère de la culture, 2000.
    Moulage d’un chêne de 30 mètres déraciné, cette œuvre de bronze, dont le titre peut évoquer un poème de Rimbaud, est emblématique de la démarche de Giuseppe Penone : démarche qui met l’inerte en consonance avec le vivant et donne matière sculpturale au temps. Ici, les cinq branches de l’arbre couché témoignent d’un passé. De ce passé fixé par une empreinte renaissent cinq vivants arbustes, cinq « voyelles », A-E-I-O-U, qui sculptent lentement le présent au rythme des saisons.

Voir en ligne : Programme limitatif option facultative 2012-2013

Partager cette page