les vérités de fait selon Hume

L’heure est au changement chers lecteurs. De nature habituellement assez fantaisiste, ma rubrique se doit aujourd’hui de revêtir un caractère assez sérieux ! La cause de ce changement de genre soudain est la suivante : je suis tombée sur un texte qui a pour thème la vérité. C’est un texte du philosophe anglais Hume, qui affirme qu’il y a deux types de vérités : les vérités mathématiques et les vérités de fait. L’auteur caractérise les vérités mathématiques comme des vérités certaines du fait que leur caractère sur est démontrable et explicable. Il affirme ensuite que le second type de vérité, les choses de fait, ne revêt pas le même caractère certain et est conçu par l’esprit : en confrontant deux propositions il démontre que l’une n’est pas plus certaine que l’autre. On peut donc conclure qu’Hume affirme que chaque vérité de fait n’est pas plus vraie qu’une autre car, selon l’esprit qui en est à l’origine, elle revêt la qualité d’affirmation vraie ou fausse ; au contraire les vérités mathématiques sont certaines.

Amanda

Partager cette page