Lettre à Ménécée (ou le livre de philosophie que j’ai aimé lire …)

Épicure, célèbre philosophe, dans ce livre s’adresse à Ménécée, et tente de lui donner le secret du bonheur.
Qui n’a jamais rêver d’avoir le secret pour être heureux ?
Ce lettre fait une vingtaine de pages et suffit à combler le lecteur de conseil précieux dans la vie de tout les jours. C’est très simplement expliqué ! (Et oui même pour un livre de philosophie.. Ca vous étonne ? MOI AUSSI !)
Tout d’abord il conseil à Ménécée de philosopher autant qu’il le peut, car cette discipline n’a pas d’age et a un gros avantage ; celui de tenir en « santé » comme il le dit l’âme et l’esprit de l’Homme. Car il n’est jamais trop tôt ou trop tard pour se mettre à philosopher ! Comme il n’est jamais trop tard pour accéder au bonheur. Comme il le dit, le bonheur est à porté de main et il ne faut jamais remettre a plus tard ces instants.
Puis il critique la foule (soit nous les hommes) d’avoir fait de Dieu quelqu’un a craindre. En effet les Dieux ne considèrent pas les choses qui nous rendrait in vertueux ou malheureux, ils sont comme il le dit « bienheureux et incorruptible ». Ce jugement précieux sur Dieu, fera sans doute évolué quelques mentalités..
Il nous conseil à travers Ménécée de ne pas considérer la mort, ce sujet si sensible chez les Hommes. Mais en réalité celle ci ne nous touche pas, car l’homme ne peut rien ressentir quand il est mort. Alors profitez de la vie autant que vous pouvez car celle ci n’est pas illimitée et procure beaucoup de bonheur quand on prend le temps de faire attention aux choses simples. Bon OK ! Nous sommes des êtres rempli de désirs mais faites attention a ces désirs, privilégié ceux qui sont « naturels » et nécessaire, et non ceux qui pourrait procurer quelques mésaventure plus tard. (Tout cela semble superficiel non ? Oui moi aussi j’en ai eu l’impression mais en y réfléchissant bien, il n’a pas tout a fait tord..) Pour appuyer cet argument il fait allusion aux « beuveries » et « plaisirs » que nous nous accordons en soirée ou même en dehors, et prouve que tout cela ne nous apporte pas grand choses d’autre que cette FAMEUSE gueule de bois du lendemain matin …
Tout ça pour dire que dans la vie, chaque choses qui arrive est dut à un hasard, qu’il nomme « fortune », heureux ou malheureux, mais qu’il ne faut en aucun cas, s’apitoyer sur son sort et profitez de choses simples et parfois très minime, pour accéder au bonheur.
Dans la vie il vaut mieux avoir des remords, que des regrets n’est ce pas ? Et bien c’est un peu ça La Lettre à Ménécée d’Épicure. Une leçon de vie qui tient sur une vingtaine de page, remplie de philosophie et d’optimisme, abordant des notions simple et usant de réalité vraie et indémodable.

Mélodie.

Partager cette page