ça critique en TL2

Dans la lignée du Prix Goncourt des Lycéens, un prix lycéen de la critique a été organisé par l’Académie de Versailles, en partenariat avec la Fnac.

L’objectif est de favoriser l’élaboration de discours critiques autour de la sélection de romans proposés dans le cadre du Goncourt des lycéens.

Il s’agit de produire un article critique, deux au maximum par lycée, comportant trois feuillets de 1500 signes chacun, accompagnés d’un lien hypertexte renvoyant à une oeuvre plastique, musicale, vocale, en lien avec le livre en question. A la clé, un lot de livres, et la publication de l’article primé dans une revue littéraire à rayonnement national.


Il a suffi que Mlle Huguet, redoutable joueuse de flûte, sifflote trois notes de cette difficile mélodie aux jeunes cervelles de TL2 déjà quelque peu malaxées par la lecture assidue des Mémoires de Guerre du Général, pour que la studieuse horde se jette sur les tout neufs ouvrages en lice, qui sortaient tout juste des cartons au CDI.

Les livres que nos jeunes ... pétrolettres ? vont ainsi avoir à commenter sont les suivants :

Virginie Despentes, Apocalypse Bébé

Marc Dugain, L’insomnie des Etoiles

Mathias Enard, Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants

Maylis de Kerangal, Naissance d’un pont

Patrick Lapeyre, La vie est brève et le désir sans fin

Partager cette page