journal philosophique n°1

Raison et Emotions

Depuis W. James, et A. Damasio, il est impossible de concevoir la pensée, la raison, comme il serait impossible de concevoir le cerveau, sans le corps.

De nombreux chercheurs pensent qu’un QI élevé serait un handicap contrairement aux compétences émotionnelles qui seraient, elles un avantage puisque tout est liée aux émotions : nos décisions, nos idées, nos croyances, nos valeurs, nos comportements, nos apprentissages et nos souvenirs. Mai avant de voir cela, regardons ce qu’est une émotion.

 Une émotion est une action que l’on montre de façon expressive sur notre visage, par un mouvement du corps ou d’actions internes.

Ces émotions agissent sur notre comportement en provoquant des sentiments, une motivation une pulsion ou passion, ou encore un style affectif.

 La mémoire est aussi liée à l’émotion car il est prouvé que l’être humain se souvient plus de ce qui l’émeut. En réalité, c’est la charge émotionnelle qui facilite l’apprentissage.

 On compte trois mémoires : la mémoire émotionnelle, la mémoire relationnelle, et la mémoire procédurale, elles sont dues à différentes associations de stimuli .

 En ce qui concerne la mémoire, des expériences faites nous montrent qu’un souvenir est modifiable quand on arrive à réactiver l’apprentissage et la modification au niveau cellulaire. Cet effacement nécessite que le stimulus soit présenté réellement lors de la réactivation pour qu’il soit modifiable.

 

 

 

Julie, 1L1

Partager cette page